Islamiste, fragile et bien noté : les trois visages du tueur de la préfecture de police de Paris


Islamiste, fragile et bien noté : les trois visages du tueur de la préfecture de police de Paris:

Mickaël Harpon, l’auteur de l’attaque qui a tué jeudi 3 octobre quatre fonctionnaires de la préfecture de police de Paris, «aurait adhéré à une vision radicale de l’islam».

Mickaël Harpon, le fidèle à la «radicalisation latente», le handicapé psychologiquement très fragile et le fonctionnaire bien noté… Ces dernières années, les enquêtes sur le terrorisme islamiste ont souvent fait émerger des profils «hybrides», au carrefour
de plusieurs univers. Et sur ce plan, Mickaël Harpon est un cas d’école au-delà même du fait qu’il travaillait dans l’un des services les plus sensibles de la République.

Mickaël Harpon.
Mickaël Harpon. – Crédits photo : -/AFP

Converti à l’islam en 2008, marié à une musulmane en 2014, Mickaël Harpon fut un fidèle séduit par une vision rigoriste puis radicale de l’islam. Avant de massacrer des collègues, et après une nuit marquée par une hystérie religieuse, il bombarde son
épouse de textos religieux, et, après les faits, il veut manifestement mourir en martyr en se dirigeant vers un policier armé d’une arme automatique. Sa radicalité a tout d’abord été illustrée dès 2015 par des propos, un changement de comportement, notamment envers les femmes, observés par ses collègues.

Dans une note du 5 octobre, la DRPP note que «si M. Harpon n’embrassait plus les femmes et ne cachait pas sa religion, il ne manifestait aucune animosité à leur endroit»… Ce qui démontre au passage qu’il n’a pas dissimulé ses prises de position.
Ses traces visibles sur les réseaux sociaux indiquent une adhésion à un islam rigoriste mais pas aux thèses de l’État islamique ou d’autres groupes terroristes. Même constat quant aux objets retrouvés lors de la perquisition. Analysant son matériel
informatique, les enquêteurs s’efforcent toutefois de découvrir si cet informaticien n’aurait pas réussi à dissimuler ses penchants ou ses contacts au sein de la mouvance islamiste.

» LIRE AUSSI – Attaque à la préfecture de police de Paris: l’auteur aurait adhéré à une «vision radicale de l’islam»

Inconnu des services de renseignements, ce qui semble pour le moins normal pour un habilité secret-défense, l’enquête a rapidement démontré que l’homme était en contact avec des salafistes dans sa ville de résidence, Gonesse,
et ses alentours. Son téléphone portable trahit ainsi un lien avec un «théologien» de l’islam radical connu et suivi par les services de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). D’autres islamistes sont repérés au contact de l’information
de la «PP». De source proche de l’enquête, on les qualifie d’individus «prosélytes et séduisants».

«Si M. Harpon n’embrassait plus les femmes et ne cachait pas sa religion, il ne manifestait aucune animosité à leur endroit»

Extrait d’une note du 5 octobre de la DRPP

Le Martiniquais, né le 18 septembre 1974, était notamment proche d’une petite communauté d’Antillais convertis à la pratique qualifiée de «rigoriste». Ces islamistes ont-ils influencé le tueur? En l’état de l’enquête, aucun lien n’a pu en revanche
être établi entre lui et des terroristes djihadistes suivis par les services de renseignements. Pour l’heure, son acte n’a d’ailleurs pas été revendiqué par l’État islamique ou par une autre organisation terroriste. Par ailleurs, à part son passage
d’un changement de tenue occidentale pour une tenue traditionnelle pour aller à la mosquée, la tenue et le comportement d’Harpon, comme d’ailleurs ceux de sa femme, ne trahissaient pas d’adhésion au salafisme.

L’islam radical a-t-il apporté à Mickaël Harpon un refuge lui permettant d’oublier ses problèmes personnels et professionnels? L’un de ses collègues le décrit comme souffrant d’un mal-être, introverti, fragile psychologiquement. Sa femme, relâchée de garde à vue dimanche soir,
déclare que son mari avait des problèmes au travail. Certaines sources évoquent même un homme pleurant à l’occasion au travail. La note de la DRPP du 5 octobre évoque un «isolement lié à son handicap» et «quelques frustrations». Elle parle aussi
d’un homme «totalement inséré», «intégré à son groupe». «En dépit de l’isolement lié à son handicap», le fonctionnaire prenait le café avec ses collègues, participait aux fêtes de son service.

» LIRE AUSSI – Radicalisation: Édouard Philippe renforce les contrôles dans les services de renseignement

Là réside le troisième élément du mystère Harpon. Un fonctionnaire aux qualités reconnues, bien noté et dont la notation était même en hausse régulière. Un homme qu’en 2015 la Préfecture de police met en avant sur son site Internet. «Mickaël, 45 ans,
adjoint administratif à la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris en situation de handicap» y parle : «À la DRPP, on m’a donné des tâches comme tout un chacun, j’y ai trouvé une humanité et un vrai sens du relationnel.
(…) Ce que j’aime, c’est avoir un poste à part entière, et ici, on vous met dans de bonnes conditions de travail.»

Comment faire le lien entre les trois Mickaël Harpon? Et comment éviter que de tels profils existent au cœur même des services de renseignements? Ce que le secrétaire d’État Laurent Nuñez a qualifié dimanche d’
«attaque terroriste» aura une première conséquence après la saisine de l’Inspection des services de renseignements: la réévaluation des situations individuelles des radicalisés au sein même de l’ensemble des services de renseignements. En clair,
chaque individu ayant fait l’objet d’un signalement, ayant été repéré par un «signal faible» (comme le refus de serrer la main aux femmes), sans autre conséquence sera sur le gril. Un travail urgent si on en juge par le parcours de «radicalisation
latente» du tueur du 3 octobre.

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/30WiAfU

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :