Migration: au sein de l’UE, le préaccord de La Valette ne fait pas recette


Migration: au sein de l’UE, le préaccord de La Valette ne fait pas recette:

Le préaccord de La Valette prévoyant la mise en place d’un mécanisme de répartition des migrants au sein de l’Union européenne se heurte à la résistance de plusieurs États membres.

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et son homologue italienne, Luciana Lamorgese, le 25 septembre, à La Valette.
Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et son homologue italienne, Luciana Lamorgese, le 25 septembre, à La Valette. Jonathan Borg/AP

Correspondante à Bruxelles

Sortir de l’impasse cet inextricable dossier des migrations qui, depuis 2015, n’en finit pas de fracturer l’Union européenne. C’est aussi l’objectif que s’est fixé Emmanuel Macron en Europe. Cela fait des mois qu’il hausse le ton à intervalles réguliers
contre les États membres qui refusent de prendre leur part, les Visegrad en tête. «Je défends l’idée que ceux qui ne veulent pas se plier à ce devoir de solidarité peuvent s’exposer à une exclusion de l’espace Schengen»,
a-t-il encore martelé la semaine dernière à l’occasion du 70e anniversaire du Conseil de l’Europe.

Le président sait bien que rien ne sera possible en France sur l’immigration s’il n’y a pas de déblocage au plan européen. Dans ce contexte, il a compris tout l’intérêt qu’il y aurait à capitaliser sur le changement de pouvoir en Italie où les ports
ont été rouverts. Rallier Rome permettrait, dit-on, de faire évoluer les rapports de force pour que, dans quelques mois, lorsque la commission von der Leyen s’attaquera à l’épineuse question de la réforme de Dublin, les crispations autour de ce
sujet soient moindres.

Il y a peu d’appétit pour le papier de La Valette

Une source diplomatique

Après la réunion de Paris en juillet, une étape a été franchie, fin septembre, à La Valette sous la houlette de Paris et Berlin. Quatre États membres – la France et l’Allemagne d’un côté, l’Italie et Malte de l’autre – s’étaient alors mis d’accord
sur le principe d’un mécanisme automatique de répartition de migrants au sein de l’Union.

Le papier proposé, prudemment qualifié de «base d’accord», est cantonné à la migration via la Méditerranée centrale. Il exclut donc l’Espagne et la Grèce. Ce papier prévoit un mécanisme de répartition de six mois, éventuellement renouvelable,
mais aussi révocable à tout moment si l’afflux de migrants devenait trop important.

Concrètement, une fois arrivés en Italie, les migrants seraient répartis dans un délai d’un mois maximum entre les différents pays volontaires.
La France et l’Allemagne se disent prêtes à prendre chacune 25% des migrants débarqués. Mais Berlin accepterait tous les profils de migrants tandis que Paris ne prendrait que les seuls demandeurs d’asile, effectivement susceptibles d’obtenir
le statut de réfugié. Les demandes d’asile pourraient être traitées dans le pays de première arrivée ou dans le pays de destination.

L’opération de charme vis-à-vis des Italiens a fonctionné. «Nous sommes repartis du bon pied», s’était alors réjoui à La Valette Luciana Lamorgese, nouvelle ministre italienne de l’Intérieur. Encore fallait-il parvenir à convaincre un maximum de pays de participer à ce mécanisme? Compter ceux qui sont «à bord» sera l’objectif du déjeuner
que partageront, mardi à Luxembourg, les ministres de l’Intérieur de l’Union dans le cadre d’un Conseil justice affaires intérieures. «Ce sera un point intermédiaire, pas le bouclage du mécanisme», prévenait un proche du dossier en fin
de semaine. «Il y a peu d’appétit pour le papier de La Valette», admettait encore lundi une autre source diplomatique.

L’accent est davantage mis sur la solidarité que sur la responsabilité et ça bloque

Une source européenne

L’optimisme affiché à La Valette, lorsque l’on tablait sur une douzaine d’États membres susceptibles d’adhérer à l’accord, a fait pschitt. Les ambassadeurs de France, chargés de convaincre les différentes capitales, auraient, quasiment tous,
fait chou blanc. Une série de coups de fil ont été passés au cours du week-end et encore lundi pour faire, selon les mots d’un diplomate, «la pédagogie du texte».

L’Espagne et la Belgique resteraient à l’écart du mécanisme pour des raisons de politique intérieure. Le Luxembourg a, au contraire, donné son accord de principe lundi. «Les Irlandais, confie une source diplomatique, pourraient monter à bord».
Comme peut-être le Portugal. Sans surprise, les Visegrad ne veulent pas en entendre parler. Le gouvernement hongrois a d’ailleurs fait savoir début septembre qu’il regrettait amèrement que l’Italie ait rejoint le camp des promigrants.
«Nous nous heurtons à plusieurs difficultés. Certains États membres redoutent que ce mécanisme ne préfigure la réforme du droit d’asile qui sera discutée plus tard. D’autres estiment que certaines des dispositions sont contraires à Dublin»,
analyse une source diplomatique.

«L’accent est davantage mis sur la solidarité que sur la responsabilité et ça bloque», confie un autre interlocuteur. Ce «préaccord» a ,par ailleurs, fortement irrité Madrid et Athènes qui regrettent que les efforts de solidarité se concentrent
sur l’Italie.

Pour la première fois depuis l’accord noué en 2016 entre l’UE et la Turquie, la Grèce est redevenue cette année la principale porte d’entrée en Europe des migrants,
avec plus de 10.000 arrivées sur les îles en septembre. Cet accord avec la Turquie sera probablement au menu du sommet européen programmé dans 10 jours. Il n’empêche, la Grèce avec Chypre et la Bulgarie viendront à Luxembourg avec leurs
solutions. Autant dire que l’accord de La Valette ne fait pas, à ce stade, recette

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/3143DZv

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :