Quand Le Figaro croisait l’homme d’affaires au cœur de «l’Ukrainegate» à une soirée de Trump


Quand Le Figaro croisait l’homme d’affaires au cœur de «l’Ukrainegate» à une soirée de Trump:

Le 8 novembre 2016, notre envoyée spéciale à New York avait fortuitement interrogé un certain Lev Parnas à la soirée de victoire de Donald Trump. Le président nie pourtant le connaître.

C’était le 8 novembre 2016 et toute l’Amérique s’attendait à l’annonce de la victoire d’Hillary Clinton qui avait convié une gigantesque fête en l’honneur d’un succès qu’elle croyait acquis. On était à une petite heure du résultat de l’élection présidentielle américaine à New York et Le Figaro avait souhaité «un petit papier couleur» in situ à l’hôtel Hilton, où Donald Trump avait convié ses supporters à célébrer avec lui la soirée électorale qui annoncerait le gagnant du scrutin.

En l’absence d’une accréditation officielle, distribuée par la campagne Trump au compte-gouttes pour les journalistes étrangers, nous nous étions postés à l’entrée de l’hôtel afin de tendre le micro aux invités qui affluaient. Après avoir interrogé un ambassadeur, installé en Floride, qui disait avoir d’excellentes nouvelles et croyait à la victoire du républicain, un homme et deux autres couples qui arrivaient ensemble à grands pas, un grand sourire aux lèvres, s’étaient arrêtés volontiers pour confier leurs impressions. Les femmes étaient vêtues de robes de soirées et très maquillées. Les hommes, qui avaient un air «nouveau riche», arboraient des costards et de larges sourires. Leur accent était slave. «Nous sommes confiants, le pays veut un changement, me confia l’un d’eux persuadé que Donald Trump allait gagner, alors que tant d’Américains pensaient le contraire. l’Amérique veut un changement».

Un lien plus ancien?

Se présentant comme un homme d’affaires originaire de l’ex-URSS travaillant dans le monde des assurances, il expliqua qu’il s’appelait Lev Parnas, ce même Lev Parnas qui se retrouve aujourd’hui avec son associé Igor Fruman, au cœur du scandale Ukrainegate qui pourrait mener à l’impeachment du président. Lev Parnas précisa qu’il vivait à Boca Raton en Floride et qu’il soutenait avec ferveur le président. «Trump a beaucoup d’amis dans l’État du soleil, notamment dans la communauté juive, ceux qui disent qu’il est antisémite disent n’importe quoi», affirma-t-il, précisant que l’un de ses amis, présent à ses côtés, avait organisé plusieurs soirées de levées de fonds en Floride pour Donald Trump ; et que sa fille, une chanteuse, avait fait une série de concerts à travers le pays pour le soutenir.

À lire aussi :

«Impeachment»: Donald Trump peut-il être destitué?

L’affaire serait totalement anecdotique si cette rencontre fortuite ne pointait pas vers la possibilité d’un lien plus ancien que la Maison-Blanche dément. Le journal Politico, qui a repéré le papier du Figaro sur Internet, parle d’un «nouveau détail qui soulève de nouvelles questions sur l’insistance du président à affirmer qu’il ne connaît pas l’homme d’affaires».

Lev Parnas et Igor Fruman sont deux associés de l’avocat de Donald Trump Rudy Giuliani, qui était lui aussi bien sûr présent à la fameuse soirée électorale de 2016. Ils ont été inculpés par le ministère de la Justice et mis en détention provisoire au motif qu’ils auraient cherché pour le compte du président, à influencer les autorités ukrainiennes pour qu’elles enquêtent sur son adversaire politique démocrate Joe Biden, et les liens de son fils avec la compagnie gazière Burisma, au conseil d’administration duquel il figurait. Leur avocat John Dowd a confirmé qu’ils aidaient Rudy Giuliani, «dans son activité de représentation du président».

Je ne connais pas ces gentlemen. Peut-être sont-ils des clients de Rudy. Vous devriez demander à Rudy.

Leur rôle est considéré par les démocrates comme un élément clé de la procédure d’impeachment qu’ils tentent de déclencher contre le président. Donald Trump dément toutefois absolument connaître Lev Parnas et Igor Fruman, renvoyant à leurs relations avec Rudy Giuliani. «Je ne connais pas ces gentlemen, a-t-il dit. Peut-être sont-ils des clients de Rudy. Vous devriez demander à Rudy.» Une photo publiée sur Twitter sur le compte de Parnas, le montre en compagnie du président américain en 2018, avec un commentaire décrivant «un dîner incroyable et une conversation encore meilleure».

Une autre photo datée du 21 mai montre l’homme d’affaires et son associé Fruman avec le fils du président Donald Trump Jr, sous le titre «Breakfast de pouvoir:». Mais le président Trump a estimé que cette photo ne voulait rien dire car il «a des photos avec tout le monde».

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/2Mjdp5u

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :