Italie: le triomphe de Salvini en Ombrie affaiblit le pouvoir


Italie: le triomphe de Salvini en Ombrie affaiblit le pouvoir:

L’alliance de droite menée par la Ligue a délogé la gauche d’un de ses fiefs historiques, infligeant un sérieux revers à la coalition PD-M5S au pouvoir.

Rome

Les élections organisées dimanche en Ombrie, cette région peu peuplée du centre de l’Italie, étaient les toutes premières depuis la naissance de l’alliance inédite entre le Parti démocrate et le Mouvement 5 étoiles. Les électeurs sont venus voter
massivement pour porter à la tête de cette région à gauche depuis cinquante ans une présidente de la Ligue, la sénatrice de 61 ans Donatella Tesei. Et ce, avec une majorité écrasante de 57,5 % des voix en faveur de la liste de droite, dont 36,9 % pour la Ligue et 10,4 % pour le parti extrémiste Fratelli d’Italia, qui a doublé son score depuis quatre ans.

Depuis les dernières élections de 2015, la droite a gagné 120.000 voix. Cette poussée est avant tout due à la percée spectaculaire de la Ligue, qui a gagné 50 % de votes depuis les législatives de 2018. La campagne assidue de Matteo Salvini depuis
plus d’un mois, qui a fait jusqu’à trois meetings par jour dans toutes les villes et villages de la région, et s’est prêté à des milliers de selfies, a payé. Sa popularité n’a pas été entamée par son accident de parcours du 8 août quand il a fait exploser la coalition avec le M5S.

Le déclin de la gauche en Ombrie ne date pas d’aujourd’hui. La région, qui n’a pas retrouvé son niveau d’activité d’avant la crise de 2008 et souffre de son isolement géographique, était fatiguée par une direction démocrate en mal de stratégie
gagnante. Et l’alliance M5S-Parti démocrate, inédite au niveau local, à laquelle aucun des membres ne semblait vraiment croire, n’a pas enrayé ce déclin: si le PD a perdu plus de 32.000 voix en quatre ans, restant encore à 22,4 % des voix,
le Mouvement 5 étoiles s’est totalement effondré depuis mars 2018: alors qu’il avait recueilli 141.000 voix aux législatives, il en a perdu près de 110.000 depuis lors, ne recueillant plus que 7,5 % des suffrages.

Une envergure nationale

«Nous avons toujours considéré cette alliance en Ombrie comme un laboratoire politique, mais l’expérience n’a pas fonctionné, concluait le mouvement sur son blog avant même la sortie des résultats définitifs. Être au gouvernement avec une autre force politique, que ce soit la Ligue ou le PD, nous fait perdre des voix.» Le
leader du M5S, Luigi Di Maio, a immédiatement décidé de suspendre les alliances pour les prochaines élections régionales. Et estimé qu’il était nécessaire «que le gouvernement soit amélioré et renouvelé». Même au sein du Parti démocrate,
les doutes se font plus nombreux. «C’est la limite des alliances construites à la dernière minute et sans contenu», reconnaît Andrea Marcucci, chef du groupe des démocrates au Sénat.

En douchant brutalement les espoirs d’une renaissance de la gauche, ce qui ne devait être qu’un scrutin local sans grande portée a pris une envergure nationale et les partis eux-mêmes doutent désormais de l’opportunité de renouveler l’expérience.
Cette élection fait aussi écho à l’effritement très rapide de la popularité du gouvernement qui, six semaines après sa formation, n’a déjà plus que 25 % d’opinions favorables. Aujourd’hui, près de six Italiens sur dix souhaitent retourner
aux urnes dès que le budget 2020 sera bouclé.

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/2NlNTMh

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :