Les robots-chiens sortent des laboratoires


Les robots-chiens sortent des laboratoires:

Plusieurs entreprises proposent des prototypes capables d’effectuer des tâches de surveillance.

«Assis! Couché!» Ce n’est pas un concours canin qui se déroule sur la scène de la Station F, l’incubateur de start-up parisien fondé par Xavier Niel, mais la présentation de Mini-Cheetah, un robot à quatre pattes développé par une équipe
de chercheurs du MIT financée par le géant de l’internet sud-coréen Naver.

C’est la première fois que Mini-Cheetah est montré en Europe, pour le plus grand plaisir des passionnés de robotique qui sont venus écouter Sangok Seok, le PDG de la division robotique et intelligence artificielle de Naver, présenter sa vision
d’une ville connectée en 5G et peuplée de robots.

«Les machines roulantes ne peuvent pas aller partout, alors que les robots avec des jambes peuvent monter des escaliers ou traverser des terrains accidentés. Cela peut être utile pour des missions de surveillance ou en cas de catastrophe naturelle»,
a déclaré Sangok Seok au Figaro. Mais si Mini-Cheetah brille par sa capacité à réaliser des saltos arrière, il est en revanche dépendant d’un opérateur muni d’une télécommande.

Les industriels intéressés

Ce qui n’est pas le cas d’ANYmal C, le robot-chien développé par Anybotics, une société suisse issue de l’École polytechnique de Zurich. Étanche et bardé de capteurs, il est capable de se déplacer de façon autonome dans des environnements
industriels. Ce qui en fait un outil idéal pour surveiller des usines ou des sites de construction. À la différence du Mini-Cheetah du MIT, ANYmal C est proposé à la vente. Son fabricant en a écoulé 2000 depuis sa création en 2016. Mais
«ce n’est pas encore un produit commercial, prévient le directeur exécutif d’Anybotics, Hanspeter Faessler. Nous considérons qu’il s’agit toujours d’un prototype.» Plusieurs universités, dont Oxford, en ont acquis un
pour développer des applications. Mais aussi des entreprises comme l’électricien néerlandais TenneT, qui l’a envoyé sur un transformateur qui relie plusieurs fermes d’éoliennes en mer du Nord pour un test grandeur nature.

Toutes les industries offshore cherchent à se passer de présence humaine en mer, car cela coûte très cher

Hanspeter Faessler

Sur place, ANYmal C a été capable de vérifier l’état des installations et le niveau des jauges de façon totalement autonome. «Toutes les industries offshore cherchent à se passer de présence humaine en mer, car cela coûte très cher»,
argue Hanspeter Faessler. «C’est l’industrie pétrolière qui est sans doute la plus intéressée. Elle cherche à remplacer les travailleurs humains pour effectuer des tâches dangereuses dans des environnements hostiles.»
Et elle est prête à mettre le prix: ANYmal C coûte autant qu’une voiture de luxe, selon le directeur exécutif d’Anybotics qui assume le positionnement haut de gamme de son produit.

Aux États-Unis, une autre entreprise commence également à fournir des robots à quatre pattes au public: Boston Dynamics. Son robot-chien Spot, issu d’un autre projet du MIT financé par l’armée américaine, a été mis à disposition d’une
entreprise de construction californienne et de la police du Massachusetts pour réaliser des missions de
surveillance.

En Chine, plusieurs sociétés développent des robots semblables, dont certains comme le Laikago et l’Aliengo de Unitree sont déjà disponibles à la vente. Mais cela ne fait pas peur à Hanspeter Faessler: «Les robots à quatre pattes représentent un marché immense. Donc je ne suis pas inquiet de la concurrence.»

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/2Ova4BP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :