Crash au Mali : le général Lecointre réfute toute implication de l’Etat islamique


Crash au Mali : le général Lecointre réfute toute implication de l’Etat islamique:

Le chef d’état-major des armées a formellement démenti vendredi l’affirmation de l’organisation terroriste selon laquelle la collision des deux hélicoptères français aurait été provoquée par des tirs de djihadistes.

Le groupe djihadiste État islamique (EI) a affirmé jeudi avoir provoqué la collision entre deux hélicoptères français dans laquelle 13 soldats ont trouvé la mort au Mali, en forçant un des appareils à battre en retraite après une embuscade.

Une affirmation formellement démentie vendredi par le général Lecointre, chef d’état-major des armées. «Il n’y a pas eu de tir de djihadistes contre nos hélicoptères», a répondu l’officier général interrogé sur RFI.

Les deux hélicoptères militaires français sont entrés en collision lundi 25 novembre durant une opération de combat de nuit contre des djihadistes dans le sud du Mali en guerre.

À lire aussi :

Au Sahel, Paris porte le fardeau de l’Europe

Selon l’armée française, ils avaient été appelés en appui de commandos parachutistes engagés contre des ennemis, dans un secteur où la force antidjihadiste française Barkhane – forte de 4500 hommes – mène régulièrement des opérations contre les groupes armés, dont le groupe État islamique au Grand Sahara (EIGS).

À lire aussi :

Les deux boîtes noires des hélicoptères ont été récupérées

ISWAP Claims Credit for Causing Helicopter Crash in Mali Leading to Death of 13 French Soldiers https://ent.siteintelgroup.com/Statements/iswap-claims-credit-for-causing-helicopter-crash-in-mali-leading-to-death-of-13-french-soldiers.html …

ISWAP Claims Credit for Causing Helicopter Crash in Mali Leading to Death of 13 French Soldiers |…

ISWAP Claims Credit for Causing Helicopter Crash in Mali Leading to Death of 13 French Soldiers | Statements | Jihadist News | Articles

15 personnes parlent à ce sujet

«Les soldats du califat ont tiré en direction de l’appareil»

Dans un communiqué publié sur ses chaînes Telegram habituelles, le groupe EI a affirmé avoir tendu une embuscade à un convoi de soldats français dans la région de Ménaka, avant que des affrontements n’éclatent. Un hélicoptère transportant des renforts pour aider les troupes au sol a tenté d’atterrir sur le lieu de l’embuscade, mais «les soldats du califat ont tiré en direction de l’appareil, le forçant à se retirer et au final il est entré en collision avec un autre hélicoptère causant la mort de 13 soldats», selon le communiqué.

» À voir aussi – Barkhane : faut-il revoir nos objectifs ?

Ces hommes, tous officiers et sous-officiers, servaient au 5e régiment d’hélicoptères de combat (5e RHC), au 4e régiment de chasseurs (4e RCH), au 93e régiment d’artillerie de montagne (93e RAM) et à la Légion étrangère. Une cérémonie d’hommage national, présidée par le président Emmanuel Macron, aura lieu lundi 2 décembre aux Invalides.

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/33wCakf

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :