Pékin veut rompre sa dépendance informatique à l’Amérique


Pékin veut rompre sa dépendance informatique à l’Amérique:

L’administration chinoise va remplacer tous les ordinateurs étrangers.

Correspondant à Pékin

Les négociateurs chinois se démènent pour arracher une trêve à la guerre commerciale de Donald Trump, mais
en coulisses Pékin se prépare à une rivalité technologique à long terme et sans merci avec la première économie mondiale. Tous les fonctionnaires chinois devront se convertir au matériel informatique chinois d’ici à 2021 a décrété le régime
communiste selon les informations du Financial Times. Les ministères et institutions publiques devront se passer du système Windows, comme de HP ou d’autres marques américaines afin d’affirmer la volonté d’indépendance technologique
du géant asiatique, chère au président Xi Jinping. Entre «20 et 30 millions d’appareils devront être remplacés à compter de l’an prochain, selon un calendrier ambitieux surnommé “3-5-2”», affirme le quotidien londonien. 20 % des appareils
seront modifiés en 2020, puis 30 % l’année suivante, et enfin les 50 % restants en 2021, à la demande du Parti communiste, en pleine reprise en main idéologique de la société et des entreprises.

Ces mesures n’ont pas été confirmées officiellement, et exigeraient un grand bond en avant pour le secteur des logiciels chinois, encore rudimentaire. Des systèmes d’exploitation informatique locaux existent déjà, mais ils ne représentent que
1 % du marché selon une étude de Dongxing Securities, publiée en juillet.

Ces projets font écho à la stratégie «d’autosuffisance technologique» du président Xi Jinping martelée en plein bras de fer avec Trump. «L’innovation indépendante est la seule voie pour la Chine afin d’atteindre une position maîtresse. Elle doit rester précieusement entre nos mains», martèle le dirigeant le plus autoritaire depuis Mao, appliquant au secteur technologique des métaphores guerrières. L’informatique, l’intelligence artificielle, les semi-conducteurs ou la 5G font partie des «technologies centrales» que la
Chine doit maîtriser afin d’accomplir sa renaissance nationale juge le dirigeant.

Découplage technologique

La guerre commerciale aiguillonne les velléités d’indépendance de la seconde puissance mondiale, qui s’est jusqu’ici largement appuyée sur la technologie occidentale pour mener son décollage économique, et trace une tendance lourde. «Le découplage technologique a déjà commencé. Les décideurs politiques et d’entreprises se préparent à une guerre froide technologique à l’horizon de 5-10 ans» juge Zhu Ning, économiste à l’université de Tsinghua, à Pékin. Les déboires du géant des télécom Huawei, mis au ban par Washington ont étalé au grand jour la vulnérabilité technologique de la Chine, sonnant l’alarme à Pékin.

L’Administration Trump a privé le fabricant de smartphones de l’usage d’Android, l’obligeant à développer à la hâte son propre système d’exploitation Harmony, attendu pour l’année prochaine. «Ils ont été coincés sur le mobile, alors ils prennent les devants sur le PC», juge un consultant en numérique, basé à Pékin. Ce n’est pas la première fois que Pékin affiche ses velléités d’indépendance: en 2014 le gouvernement avait banni Windows 8 des institutions officielles, avant que Microsoft ne propose une nouvelle
version adaptée aux exigences de cybersécurité chinoises, toujours largement utilisée aujourd’hui.

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/2RHMh3q

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :