Intel débourse 2 milliards pour une start-up dans l’IA


Intel débourse 2 milliards pour une start-up dans l’IA:

Avec Habana Labs, l’américain se renforce dans le domaine des puces pour l’intelligence artificielle.

Intel accélère dans l’intelligence artificielle. Le fabricant de semi-conducteurs américain a acheté la société israélienne Habana Labs pour 2 milliards de dollars. Il y avait déjà investi 75 millions de dollars en 2018 via son fonds d’investissement
Intel Capital. Créée en 2016, Habana Labs a développé deux puces dédiées à l’intelligence artificielle, dont une adaptée aux tâches d’apprentissage profond sur les data centers, très gourmandes en ressources spécifiques. Forte de 150 employés,
Habana Labs restera implantée en Israël et continuera pour le moment à fonctionner comme une unité indépendante, avec l’équipe dirigeante actuelle qui reportera à la division data centers d’Intel, Data Platforms Group. Son président, Avigdor
Willenz, deviendra conseiller d’Intel.

C’est l’une des plus grosses acquisitions de l’américain sur ce marché en pleine croissance des processeurs dédiés à l’intelligence artificielle. En mettant la main sur l’équipe d’ingénieurs d’Habana, Intel renforce sa stratégie consistant à pouvoir
proposer à ses clients des solutions adaptées à chaque type de performances, de la 5G aux centres de données en passant par le traitement informatique des données au plus près de leur source (edge computing). Le nombre croissant des
données stockées dans les data centers nécessite de pouvoir y faire tourner des algorithmes d’intelligence artificielle afin de mieux les analyser et pouvoir déceler certaines corrélations.

Or, sur ce segment, l’américain doit faire face à une intense concurrence. Outre la société Nvidia, les grands acteurs du cloud comme Google et Amazon travaillent à développer leurs propres puces pour être en capacité de gérer les flots de données
stockées sur leurs serveurs avec des techniques d’apprentissage automatique. Pour promouvoir les applications de reconnaissance d’images, d’objets ou vocale, elles n’ont pas hésité à investir lourdement dans des processeurs spécifiques.

Un marché estimé à 25 milliards d’ici à 2024

Depuis trois ans, Intel multiplie donc les investissements dans le secteur de l’intelligence artificielle pour ne pas se faire distancer. En 2016, il a acheté Nervana Systems et Movidius, deux start-up spécialisées dans les processeurs IA
pour le cloud. En 2017, il a dépensé 15,3 milliards de dollars pour Mobileye, une start-up spécialisée en intelligence artificielle qui conçoit des radars anticollisions pour automobiles. Selon Intel, le secteur des processeurs IA pèsera
25 milliards de dollars d’ici à 2024. «ll s’agit d’un marché en phase de démarrage qui connaît une croissance incroyablement rapide. Pour le moment, nous n’avons qu’une petite part de marché. Nous allons être agressifs après cette opération»,
a déclaré Navin Shenoy, general manager Data Platforms Group à l’agence Bloomberg. Pour 2019, Intel prévoit de générer 3,5 milliards de dollars de revenus liés à l’intelligence artificielle, soit une progression de 20 % par rapport à l’année
précédente.

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/35xKW3a

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :