Un «campus cyber» pourrait voir le jour en France en 2021


Un «campus cyber» pourrait voir le jour en France en 2021:

Une trentaine d’acteurs de la cybersécurité sont prêts à faire travailler ensemble des centaines d’experts.

Début 2021, la région parisienne pourrait accueillir en un même lieu entre 700 et 800 experts de la cybersécurité venus de grandes entreprises comme Atos, Thales, Orange ou Capgemini, des start-up, des équipes de recherche, des écoles de formation
et des agences de l’État. Dans un rapport qu’il remettra la semaine prochaine au premier
ministre Édouard Philippe, Michel Van Den Berghe, directeur général d’Orange Cyberdéfense, a dessiné les contours d’un «Campus Cyber» à la française, inspiré du pôle d’excellence israélien CyberSpark à Beersheba. Objectif: faire travailler ensemble l’écosystème encore trop fragmenté de la cybersécurité en France pour mieux faire face aux menaces cyber. «Les mentalités changent. Les entreprises sont désormais prêtes à coopérer pour augmenter nos capacités de détection. En mettant en commun nos différentes expertises, nous serons collectivement plus forts»,
résume Michel Van Den Berghe.

Par souci de pragmatisme, plutôt qu’un grand projet à faire sortir de terre à horizon cinq ans, l’idée est de privilégier un lieu suffisamment grand – 10.000 m2 pour démarrer – et extensible, capable d’accueillir dès le départ des équipes
opérationnelles. Une trentaine d’organisations ont déjà pris un engagement ferme d’y installer des équipes ou des structures. Parmi elles, de grands acteurs français comme Atos, Thales, Orange, Airbus Cybersecurity ou EDF, des sociétés spécialisées
(Gatewatcher, Citalid, Alcid…) mais aussi l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), la gendarmerie et les Douanes, des chercheurs (Inria) et des écoles (Epita, Simplon, Isep, Esiea…).

Satellites en régions

«Il est crucial d’anticiper les nouvelles menaces et de pouvoir identifier les nouvelles ruptures technologiques. Et puis rassembler 800 experts au même endroit, cela peut rassurer les autres entreprises françaises qui sauront vers qui se tourner»,
insiste Michel Van Den Berghe. Les entreprises pourraient ainsi travailler sur des projets communs, partager des bases de connaissance, des outils et des bonnes pratiques. Des entreprises internationales pourraient aussi, sous certaines conditions,
être associées. IBM, Oracle et Cisco ont déjà manifesté leur intérêt.

Après avoir auditionné une soixantaine d’acteurs sur trois mois, le rapport pose deux conditions à la création de ce campus cyber: sa localisation – à Paris ou dans sa proche banlieue – et un montant d’investissement public minimum pour l’amorcer.
«Déplacer l’écosystème, actuellement très localisé sur Paris, serait l’appauvrir», explique Michel Van Den Berghe, alors que le secteur peine déjà à recruter et que la localisation est un argument clé pour les jeunes recrues. Le rapport
envisage plutôt des satellites en régions, une fois que le campus francilien aura fait ses preuves, qui pourraient être thématisés en fonction des expertises locales: les villes intelligentes pour le Pays de Loire ou bien l’industrie 4.0 pour
la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’autre condition est financière. L’État doit prendre en charge la mise en opération du site. Et pouvoir garantir aux entreprises qu’elles paieront le même loyer que si elles ne bougeaient pas de leurs sites actuels, pour que les investissements
ne deviennent pas trop lourds. L’enveloppe nécessaire est évaluée entre 8 et 10 millions d’euros. Si l’État donne son feu vert, le projet pourrait être opérationnel début 2021, estime Michel Van Den Berghe.

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/2r5CYiX

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :