Le ministère de l’Intérieur s’explique après les bugs sur le référendum ADP

Le ministère de l'Intérieur s'explique après les bugs sur le référendum ADP: Serveur mal paramétré, site vieillissant, contraintes juridiques… Face aux critiques, les organisateurs de cette pétition inédite plaident la bonne foi. Difficulté à s’identifier pour valider le formulaire, bugs sur les listes électorales, indisponibilité du service de vérification… Les partisans du référendum d’initiative partagée... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑