Et si la Terre était plate? Enquête sur une théorie du complot


Et si la Terre était plate? Enquête sur une théorie du complot:

ENQUÊTE – Les adeptes du «platisme» affirment que la Terre n’est pas ronde. Une idée martelée sur les réseaux sociaux qui séduit de plus en plus d’adeptes à travers la planète.

«La Terre est bleue comme une orange», écrivait le poète surréaliste Paul Eluard en 1929. Quatre-vingt-dix ans après la rédaction de ce fameux vers, d’aucuns se hasardent à une réinterprétation davantage liée à la forme qu’à la couleur
de notre planète: et si la Terre était plate comme un disque et non sphérique comme… Une orange? Ces nouveaux adeptes sont appelés «platistes» – ou flat earthers en anglais. Malgré les avancées scientifiques et mathématiques,
ils sont de plus en plus nombreux à remettre en cause la sphéricité de notre planète, avec comme terreau fertile les réseaux sociaux. Le Figaro s’est plongé dans cette communauté.

Le «platisme» n’est pas né récemment. L’organisation la plus connue, la Flat Earth Society, a été officiellement fondée en 1956 en Angleterre par un certain Samuel Shenton, puis dirigée par l’Américain Charles K. Jhonson. Mais cette organisation ne parvient pas à fédérer et tombe
rapidement dans l’oubli avant de renaître subitement au début des années 2000. Son fonds de commerce: Internet et les réseaux sociaux. Si on ne connaît pas le nombre exact d’adhérents à la Flat Earth Society, son groupe
Facebook compte plus de 200.000 membres. Et c’est loin d’être la seule plateforme active. En quelques clics, on trouve des dizaines de sites, forums, vidéos et plateformes actives avec plusieurs milliers de membres.

Si toutes les personnes inscrites ne croient pas en ces théories, la montée en puissance de la communauté platiste est incontestable. Selon une étude menée en décembre 2017 par l’Ifop pour l’Institut Jean Jaurès et l’observatoire Conspiracy Watch,
9% des Français croient «possible que la Terre soit plate et non pas ronde comme on nous le dit depuis l’école». Un phénomène encore plus important outre-Atlantique. Au Brésil, 11 millions de personnes, soit 7% de la population,
se revendiquent «platistes», selon un sondage récent de l’institut Datafolha. Les croyants et les personnes à faible niveau d’étude seraient les plus touchés par cette théorie. Le Brésil a même accueilli en grande pompe, en novembre
dernier, une convention nationale autour de ce thème à Sao Paulo.

Vue d’artiste de la Terre «comme un pancake» datant de 1922 et publié dans un journal suédois.

Vue d’artiste de la Terre «comme un pancake» datant de 1922 et publié dans un journal suédois. Rue des Archives/© Mary Evans/Rue des Archives

Dans ce pays, même les hautes sphères politiques sont séduites par ce rejet de près de 2 500 ans de progrès scientifiques. Le ministre des Relations extérieures, Ernesto Araujo, qui pense que le changement climatique est un complot marxiste,
affirmait ainsi: «Pour moi, la Terre est plate. Mais c’est important d’avoir un esprit de questionnement». Des propos partagés par un proche du président brésilien Jair Bolsonaro, l’ancien astrologue Olavo de Carvalho. Ce dernier
écrivait sur Twitter en mai dernier qu’il n’avait «aucun moyen de réfuter» les vidéos soutenant la thèse d’une Terre plate.

Aux États-Unis, ce phénomène est également très présent avec près de 12 millions d’adeptes. Des rappeurs comme B.o.B – qui a lancé une campagne de crowdfunding pour récolter de l’argent et ainsi envoyer un satellite dans l’espace pour prendre
ses propres photos de la Terre -, des basketteurs comme Draymond Green, Kyrie Irving ou même l’ancienne star Shaquille O’Neal y croient dur comme fer. En réalité, dire que la Terre est plate n’a pas toujours été considéré comme une théorie
du complot, même si très tôt des intellectuels ont mis en cause cette théorie.

La conquête d’Internet

Outre les réseaux sociaux, la plateforme de vidéos en ligne YouTube est devenue le fer de lance des platistes. Car sans YouTube, pas de platisme. Grâce à l’algorithme du site, il suffit de regarder une vidéo sur le sujet pour en trouver des
dizaines et des dizaines d’autres. Plusieurs Youtubeur profitent donc de cet auditoire virtuel pour partager leurs idées. C’est notamment le cas de l’Américain Darry Marble, alias D. Marble (52.000 abonnés), ou de l’écrivain américain
Éric Dubay (54.000 abonnés).

L’un des platistes les plus influents est brésilien. Il s’appelle Siddhartha Chaibub. Ce jeune homme est devenu platiste en 2015 après être tombé sur des vidéos sur YouTube qui ont chamboulé ses convictions. Persuadé qu’il existe un complot
mondial des grandes puissances qui souhaitent nous garder dans l’ignorance, il ouvre sa propre chaîne YouTube et devient Professeur Terra Plana. Sa chaîne compte près de 30.000 abonnés. «J’ai toujours été sceptique de tout. Le modèle que l’on nous a imposé, selon lequel la Terre est sphérique, est plein de contradictions»,
affirmait-il au Guardian en novembre dernier.

Évolution de la recherche des mots «Terre plate» sur Google en France depuis 2004.

Évolution de la recherche des mots «Terre plate» sur Google en France depuis 2004. Google Trends
Évolution de la recherche des mots «Flat Earth» sur Google dans le monde depuis 2004.

Évolution de la recherche des mots «Flat Earth» sur Google dans le monde depuis 2004. Google Trends

Le cas de Siddhartha Chaibub est loin d’être unique. Marine (son prénom a été modifié), âgée de 27 ans, est devenue platiste une fois entrée à l’université. «Je faisais des études de Lettres à Bordeaux et des camarades m’ont initié à ces théories. Je n’y connaissais rien et, si au début je trouvais ça plutôt ridicule, j’ai été de plus en plus séduite»,
indique-t-elle au Figaro. Désormais, la jeune femme partage à son tour de nombreuses vidéos sur des groupes Facebook. «L’objectif n’est pas de recruter des gens, on n’est pas une secte. C’est surtout de se battre pour montrer que la vérité n’est pas forcément celle qu’on nous rabâche à longueur de temps. La Terre n’est pas ronde, j’en suis certaine».
Pour elle, les preuves scientifiques ne sont qu’une «machination» destinée à «rééduquer» les masses. «Je ne sais pas si c’est un combat idéologique, mais je n’ai pas l’impression de relayer une théorie du complot, ni d’être plus stupide qu’un autre. Chacun peut croire en ce qu’il veut»,
argue-t-elle.

La Terre n’est pas ronde, j’en suis certaine

Marine, 27 ans

La «conversion» de Marine aux théories platistes a commencé, comme souvent, sur Internet. Il suffit de parcourir rapidement les groupes Facebook propageant cette thèse pour tomber sur des centaines de vidéos pseudo-scientifiques censées
prouver que la Terre est plate. Dans ces montages souvent faits maison, les arguments sont souvent les mêmes. Lesflat earthers (adeptes de la théorie de la Terre plate) soulèvent ainsi la question de la platitude de l’horizon.
Un phénomène qui exprimerait, selon eux, une contradiction entre la possibilité d’une Terre sphérique et d’un horizon que l’œil humain voit plat et droit, sans courbure.

Autre élément mis en avant: l’axe de rotation de la Terre. Outre le fait que notre planète tourne sur elle-même, la Lune nous présente toujours la même face. Un «heureux hasard» vivement dénoncé par les platistes. Enfin, les flat earthers mettent
en lumière le phénomène de la parallaxe (l’effet visuel crée par le déplacement d’un observateur sur la perception de l’objet observé). Sans entrer dans les détails, ces adeptes pensent que toutes les étoiles sont sur un même plan et se
déplacent dans un mouvement uniforme, contrairement aux découvertes astronomiques. Afin de prouver leurs théories, ces chercheurs en herbe réalisent des expériences simples. Ils publient par exemple les résultats de mesures au laser sur
des plans d’eau, qui ne montreraient aucune courbure de la Terre.

Face à l’expansion de ces théories dénuées de preuves scientifiques, les spécialistes ripostent. Et c’est sur le terrain de jeu des platistes qu’ils publient règlent leurs comptes. Ainsi Terry Virts (plus
de 200 jours dans l’espace), Scott Kelly (520 jours dans l’espace) ou même Buzz Aldrin n’hésitent
plus à partager sur Twitter leurs photos d’une Terre parfaitement sphérique prises lorsqu’ils étaient hors de notre planète.

Comment les platistes se représentent-ils la Terre?

Concrètement, notre planète, selon le modèle le plus représenté, serait semblable à une pizza ou à un disque. Au centre se trouve l’équivalent du pôle Nord, l’Arctique. Le pôle Sud, l’Antarctique, forme les contours de ce cercle. Les platistes
croient en effet qu’une barrière de glace entoure le disque-monde et empêche les océans de s’écouler dans le vide spatial. Au-dessus de cette pizza se trouve un dôme, une sorte de cloche à fromage indestructible, dans lequel tournent
la Lune et le Soleil. Mais ce dernier ne mesurerait que quelques centaines de kilomètres de diamètre.

SunAnimation.gif


By
Sfls4309pks – Own work, CC BY-SA 4.0, Link

Mais tous les platistes n’ont pas la même représentation mentale de notre planète. Des divisions existent au sein de ce mouvement qui a pour socle une croyance vieille de plusieurs millénaires. Certains développent des idées ésotériques
ou mystiques, relayant des images d’uneTerre plate poséesur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes transportés par une tortue géante. Une idée rendue célèbre en 1983 dans l’ouvrage de l’écrivain britannique Terry Pratchette intitulé
Discworld.

Le disque monde de Terry Pratchet.

Le disque monde de Terry Pratchet. moscito1/Pixabay

En réalité, dire que la Terre est plate na pas toujours été considéré comme une théorie du complot,même si très tôt des intellectuels ont mis en cause cette théorie.

Des siècles de controverses

Effectuons un voyage dans le temps de quelques siècles en arrière. L’idée que les Hommes ont d’abord – et pendant longtemps – imaginé la Terre comme un objet plat est largement répandue. C’est négliger les connaissances empiriques plutôt
solides en géométrie et en astronomie des Égyptiens, puis des Grecs. Pythagore (de -580 à -495), Platon (de -428 à -348) et Aristote (de -384 à -322) sont les premiers à donner une forme sphérique à la Terre. Leurs conclusions se basent
sur l’observation de la forme arrondie de l’ombre de notre planète sur la Lune lors des éclipses.

Plus tard, dans l’Antiquité, le penseur Pline l’Ancien arrive à la même conclusion après avoir observé des bateaux qui s’éloignent à l’horizon. Mais ces théories sont restées lettre morte avec l’apogée du christianisme. Dans l’Europe médiéval,
les «platistes» avaient en effet la côte. Contredire le fait biblique, et affirmer que la Terre est ronde, est une hérésie punissable de la peine capitale.

Une preuve que la Terre n’est pas plate, selon Pline l’Ancien.

Une preuve que la Terre n’est pas plate, selon Pline l’Ancien. Wikimédia

Il faut donc attendre 1633 et le fameux procès de Galilée pour enfoncer un coin dans la théorie platiste. Le penseur est obligé par l’Église de contredire sa propre théorie selon laquelle la Terre tourne autour du Soleil. Une théorie
qui allait à l’encontre de celle de l’Église qui prétendait que la Terre se trouvait au centre de notre univers. Depuis, la sphéricité de la Terre a été largement prouvée scientifiquement. Si notre planète n’est pas parfaitement
courbée – en raison d’une répartition des masses qui n’est pas complètement uniforme -, elle est définitivement ronde. En 1969, les premiers clichés de la Terre vue depuis la Lune montrent effectivement une boule bleue et blanche.
De nombreuses photos de notre planète prises par des satellites ont, depuis, été prises et largement relayées.

Photo de la Terre prise depuis la Lune en 1972 par la mission Apollo 17.

Photo de la Terre prise depuis la Lune en 1972 par la mission Apollo 17. NASA

Pour Olivier Jamet, chercheur à l’Institut de physique du Globe de Paris et à l’Institut national de l’information géographique et forestières, il suffit «d’observer la nature» pour se rendre compte de la rotondité de la Terre. «L’ombre de la Terre sur la Lune lors d’une éclipse lunaire, par exemple, ne s’explique que par la sphéricité de notre planète. Aristote a été l’un des premiers à le constater empiriquement, sans les outils d’aujourd’hui donc sans soupçons de complot militaro-industriel destiné à aveugler les masses»,
argue-t-il. D’autres preuves scientifiques incontestables viennent étayer la sphéricité de la Terre: l’observation astronomique de certains astres selon le lieu où l’on se trouve sur la planète (si la Terre était plate nous pourrions
voir toutes les étoiles à n’importe quel endroit), l’existence de la nuit noire qui ne serait pas possible si la Terre était plate car le Soleil resterait observable même lorsque nous ne sommes pas sous ses rayons de lumière, ou
encore les fuseaux horaires qui ne sont palpables que parce que la Terre est ronde et qu’elle tourne sur elle-même.

L’ombre de la Terre sur la Lune lors d’une éclipse lunaire, par exemple, ne s’explique que par la sphéricité de notre planète

Olivier Jamet, chercheur à l’Institut de physique du Globe de Paris

L’expansion des théories platistes inquiète Olivier Jamet, en tant que scientifique car cela traduit «une crise de confiance entre les citoyens et la société». Le chercheur prône un «effort de vulgarisation» de la
part de ses confrères pour «faire comprendre que la science n’est pas magique». «Il y aura toujours des sceptiques, mais il faut faire attention. Les idées complotistes peuvent enfermer les individus les plus vulnérables».

Malgré les avertissements de la communauté scientifique, la Flat Earth International Conference (FEIC) ne désarme pas, et entend organiser une expédition en 2020 vers l’Antarctique pour prouver que la Terre est bel et bien plate. Peut-être ramènera-t-elle enfin la preuve irréfutable pour tous que la Terre est bien ronde. Dans le
cas contraire, nous aurons encore droit à une série de vidéos truquées ayant pour seul but de dénoncer la manipulation de masse par l’image et de promouvoir les théories du complot au détriment de la science.

Originalement publié sur Tumblr: https://ift.tt/36f0n0c

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :